On connaissait les espèces de poche à urine utilisées par les spationautes pour se désaltérer en apesanteur et se nourrir au passage et franchement ça ne faisait pas très classe pour déguster un whisky.

Mais alors que faire ?

Et bien Ballantine’s a mené des recherches finalement assez sérieuses et nous propose une solution somme toute assez élégante. Le résultat se présente sous la forme d’un verre high-tech qui ressemble plus ou moins au type de verre old fashionned, hélas bien trop souvent utilisé comme verre à whisky sur terre en lieu et place d’un verre adapté, mais cela fera surement l’objet d’un article dédié. Bref, voilà à quoi ressemble ce petit bijou.

ballantine's space glass

Pour les plus passionnés d’entre vous, je vous conseille de jeter un œil sur les deux vidéos suivantes pour comprendre un peu mieux les enjeux et les difficultés liées à l’absence de gravité.

La guerre des étoiles

Au delà de l’aspect purement marketing, les recherches conduites par Ballantine’s ont dans l’absolu un but assez honorable, en effet l’amélioration de la vie dans l’espace passe par la compréhension des phénomènes et des principes physiques propres à ce milieu si particulier. Néanmoins, ce n’est pas la première fois qu’une marque de spiritueux ,et de whisky qui plus est, s’intéresse à l’espace. L’une des marques les plus connus des Islay, j’ai nommé Ardbeg, a semble-t’il aussi une passion pour l’ether et je ne parle pas de chimie vous l’aurez compris. Dans la gamme d’Ardbeg on retrouve par exemple les noms de Galileo ou Supernova. Pur hasard ? Pas du tout car c’est en 2011 déjà, suite à l’invitation de l’entreprise américaine de recherche spatiale NanoRacks LLC, qu’Ardbeg avait participé à une expérience d’une durée de deux ans. Le but étant de tester le comportement dans l’espace des terpènes et notamment l’interaction de ces hydrocarbures avec le bois de chêne toasté utilisé pour la maturation du whisky. Et au fait si vous ne le saviez pas, le single malt produit par Ardbeg entre dans la composition du Ballantine’s. Coïncidence ? A vous de décider.